Actualités:Nicole Fernandez Ferrer à l'erg

De erg
Aller à : navigation, rechercher
Actualités
Publiée 2019/01/15
ImageCompterlesmortsdelaguerre.jpg

CONFÉRENCE DE NICOLE FERNANDEZ FERRER

AUDI ERG

Vendredi 25 janvier à 14h00

- dans le cadre de la Winter School -

ouvert à tou.te.s


De la vidéo militante féministe à l’éducation à l’image, des pratiques des artistes aux ateliers avec des détenu.e.s : le parcours singulier du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir.

Une intervention sur l’histoire de la vidéo féministe (avec des incursions sur ce que l’on appelait la vidéo art) et du Centre , les 2 étant imbriqués, avec beaucoup d’extraits de films.

Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir est un centre d'archives qui a pour mission de collecter, conserver et valoriser des vidéos et films du monde entier autour de la question des femmes et du féminisme depuis les années 70 jusqu’à nos jours. Inédits, sans équivalent sur le fond et la forme au sein des archives, les films et les vidéos du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir constituent un pan essentiel du patrimoine audiovisuel des années 1970-2000 et continue à s’enrichissent des productions du 21ème siècle.Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir a été créé en 1982 par Carole Roussopoulos, Delphine Seyrig et Ioana Wieder. Militantes féministes, impliquées dans la pratique vidéo, elles ont mis au cœur de leurs objectifs, la conservation, la mise à disposition et la valorisation des vidéos produites depuis la fin des années 60 avec l’apparition de la vidéo légère.. Par ailleurs, le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir travaille en collaboration avec des artistes à travers le collectif Travelling féministe, et en mettant ses archives à la disposition des créatrices qui souhaitent les utiliser pour nourrir leur création.

Bio Nicole Fernandez Ferrer :

Actuellement, Nicole Fernandez Ferrer est déléguée générale du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir à Paris (archives, distribution, ateliers audiovisuels, analyse de films basée sur le genre et les stéréotypes avec le site et les ateliers Genrimages). Elle travaille régulièrement avec des jeunes des collèges et lycées en région, avec des jeunes et des femmes en prison (Maison d’arrêt de Fleury Merogis), avec des adultes en formation.
 Recherchiste en audiovisuel, archiviste et traductrice pour le cinéma, elle effectue des recherches d’images d’archives, de films, de photographies et de droits. Nicole a donné des conférences sur le cinéma féministe à Rio de Janeiro, New York, Beijing, à Québec, à Barcelone, à Séoul et Taipei. Elle anime des ateliers sur les stéréotypes sexués dans l’audiovisuel et a été membre de différents jurys de festivals en Asie, aux Caraïbes et en Europe.
 Elle est administratrice de Cinémas du Sud-Tilt, du Centre Hubertine Auclert et du 7ème Genre et membre de la Cinémathèque française.
 Nicole est engagée dans la lutte pour les droits des femmes et les LGBTI.